F.A.Q

Docteur, comment le LASER ou la RADIOFRÉQUENCE agissent-ils ?

 
Ce sont des traitements qui vont détruire la veine. Une fibre laser ou une sonde radiofréquence (qui font environ 0.5 mm de diamètre) vont être introduites dans la veine malade après ponction sous échographie (comme une prise de sang mais sous échographie pour parfaitement visualiser la veine).

Docteur, combien dure une opération au LASER ou en RADIOFRÉQUENCE  ?

 
Pour une veine, l’intervention dure environ 30 mn. Si plusieurs veines sont à traiter, il faut compter 60 mn. Vous êtes présent sur la clinique environ 3 heures : arrivée, démarches administratives, préparation, intervention et enfin retour dans le service).

Quelles sont les suites opératoires ? Le patient devra-t-il rester hospitalisé ?

Non, absolument pas ! Cette intervention se pratique de manière ambulatoire. Ce qui signifie qu'elle se déroule au bloc opératoire mais ne nécessite pas de nuit d'hospitalisation. Le patient reste une heure sous surveillance puis rentre chez lui dans la journée. Même si nous avons pratiqué une intervention bilatérale, c'est-à-dire si nous sommes intervenus sur les deux jambes !

Le patient devra même se remettre sur pied très rapidement car il est indispensable de marcher. On le reverra ensuite au bout de trois ou quatre jours, puis nous effectuerons un contrôle six semaines plus tard environ.

Est-ce une intervention douloureuse ?

L'intervention même n'est pas douloureuse puisque nous procédons à une anesthésie locale tout le long de la veine. Les suites opératoires ne le sont pas plus. Pour preuve, je prescris habituellement un antalgique mais jamais d'anti-inflammatoire. Les patients sortent sur leurs deux jambes, marchent normalement et peuvent reprendre leur travail.

Attention, cela reste néanmoins une intervention : il y a inévitablement des hématomes à la face interne de cuisse et il faut porter pendant 10 à 20 jours des bas de contention. Seulement 10 % des patients déclarent une légère gène.

Quel recul a-t-on aujourd'hui sur cette technique ?

Nous pouvons dire qu'il y a au minimum 95 % de résultats satisfaisants immédiats et que lorsque le résultat immédiat est bon, il n'y a pas de récidive à trois ans. La veine traitée ne sera plus jamais à traiter. C'est donc au moins aussi bien que les autres méthodes…

Docteur est-ce que le laser peut-être pratiqué dans tous les cas de varices ?
 
Il est difficile de le pratiquer dans tous les cas dans la mesure où la fibre que l'on introduit pour pratiquer le laser dans la veine est une fille droite rigide qui ne franchit pas les sinuosités.
 
Le laser ne peut donc pas être pratiqué que dans quelques cas précis tout d'abord lorsque :
 
- tout d'abord quand la veine est bien rectiligne droite car elle franchit pas les sinuosités.
- la fermeture de la veine si elle n'est pas trop volumineuse aux alentours de 8 à 10 mm et obtenue dans la majorité des cas et lorsqu'elle est obtenue et durable mais Il y a deux  situations qui doivent être respectées.
- la veine ne doit pas être trop volumineuse ​non trop​ avancer
- il ne doit pas y avoir de fuite donc de robinet ouvert au-dessus qui risque de réalimenter cette varice préalablement traitée par le lase​r​.
 
Donc en fait, il faut bien distinguer la fermeture de la veine qui est obtenue dans la majeure partie des cas mais le résultat de cette intervention lui N'est acceptable que lorsque les varices sont débutantes et qui ne sont pas encore alimentées par un robinet "sous-jacent" trop important.
 
 
Comment le chirurgien va-t-il bien poser son indication pour choisir le laser endoveineux ou la chirurgie mini-invasive?
C'est le doppler échographie pratiqué par le spécialiste du doppler échographie donc l'angiologue qui va permettre de connaître la taille de la veine son diamètre et l'existence ou non d'une alimentation haute ce fameux robinet ou incontinence de la crosse.
Le laser endoveineux, aura cces meilleur indication donc de point à la ligne sur une varice rectiligne
- Dans le premier stade de la maladie ou dessous de 10 mm
- sans une alimentation haute ou robinet ou incontinence de la crosse qui va réalimenter la veine rectiligne préalablement traité par le laser.